updates!
XX/XX/XX - Forum en reconstruction...
index!
01. story
02. factions & fame
03. statistics
04. attributes
05. quirks
06. techniques
07. character creation
08. advertise
team!
Todoroki Shouto // Bakugou Katsuki



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 04:35 pm
❝ Tobias Bradford ❞

   

     

   
Pouvoir

× Double Alter ×

Transducer. Tobias est un transducteur qui a la capacité de percevoir et manipuler toute sorte de longueurs d’ondes électromagnétiques. Qu’elles soient technologiques ou naturelles, bien qu’il ait délaissé les ondes naturelles pour les technologiques. Ces ondes lui apparaissent sous forme de flux de lumière de différentes couleurs. Grâce à elles et au piratage il peut avoir accès à tout ce qui est en réseau comme regarder la télé en piratant les signaux des chaînes, surfer sur internet en piratant les réseaux wifi et 3G, pirater les signaux des téléphones cellulaires ainsi que pirater les caméras de surveillances.. Le choix est grand. Tout cela seulement avec son esprit, étant donné qu’il est le seul à voir ces flux, il est également le seul à profiter de ces informations. Il lui suffit de bouger des doigts pour « surfer sur les ondes », lever le pouce pour ouvrir et fermer le poing pour refermer l’onde à l’état de flux. Aussi, il ne possède pas d’immatriculation, pas d’adresse IP. Les capacités de son alter additionnées à ses compétences le rendent incroyablement efficace dans le piratage de systèmes informatiques et le suivit des individus à travers leurs appareils numériques tant qu’ils sont connectés.
   
Ses limites L’absence de réseau l’empêche de lire les longueurs d’ondes technologiques. Sa capacité peut-être atténuée si les signaux l’entourant son cryptés. Il peut ressentir ces signaux, mais pas les atteindre. Son pouvoir ne permet pas de passer outre les mots de passe. Tout ce qui est verrouillé, il doit le pirater comme une personne normale. Aussi, il est possible de le pister grâce aux adresses mac qu’il utilise. Un inconvénient de cet alter est que Tobias peut potentiellement être submergé par des signaux électroniques. Si un flux de donnée qu’il est en train de lire est saturé d’information, le choc neuronal est tel qu’il perd conscience.

× × × × × 


Beast Under the Moon. Alter de type mutation, c'est-à-dire que Tobias se transforme partiellement ou totalement en tigre avec ce pouvoir. Il peut aussi choisir de transformer seulement son bras, ou ses jambes. Se transformer partiellement lui pompe moins d’énergie que s’il fait muter tout son corps. Peu importe quelle partie du corps il transforme, la capacité est la même, il gagner une grande force. Du genre capable de briser un mur avec un coup de poing, ou se propulser très loin avec ses jambes.

Ses limites La transformation est très douloureuse, il ressent chaque fibre de son corps bouger pour prendre la morphologie du tigre. Déjà cela le dissuade grandement d’utiliser ce pouvoir. L’alter consomme également beaucoup d’énergie, il gagne une grande force certes, mais le contre-coup est tout aussi important. Etant donné qu’il possède une morphologie peu musclée, sa limite d’utilisation tourne dans les vingt minutes avant de frôler le coma.


20 ans × Policier × Agent analyste sur terrain, hacker informatique
né le 09 Janvier quelque part dans le monde, surement en angleterre. Il a grandit à Snape dans le Suffolk situé en Angleterre puis à Ipswich.
   Nom de Héro HackTiger
   de nationalité britannique
   préférant la gente féminine, bien que le rose girly soit un gros tue l’amour. C'est comme une image pixelisée, c'est de l'agression visuelle !
   et se trouvant célibataire. Draguer ? C'est un nouveau verbe ?

   
Super IRL !

   mon pseudo web c'est Bleiddwn
   j'ai 19 boulettes
   et j'ai découvert MHA because I'm Deku.
   d'ailleurs je pense que je serais le premier policier éhé
   

   
 

   
qualités
Joyeux & Sympathique, c’est contagieux × Intelligent, pour pirater c’est préférable × Confiant × Empathique aux émotions des autres, sauf au béguin des filles ! × Taquin. Non, ce n’était pas lui qui avait mit ce sceau d’eau au-dessus de la porte au lycée.. × Réactif et possède de bons réflexes × Compétent dans son travail × Capable de garder son sérieux × Analyste des données × Rapide dans la recherche sur le net × De nature protectrice × Altruiste × En symbiose avec l’informatique × Immunisé contre les crises d’épilepsie × Drummer sur table × Fait un peu de vraie batterie × Petit sportif × A grandi à la campagne × Il sait gérer un potager × Sait également cuisiner × Branché sur twitter et instagram toute la journée × Autonome × Pirate informatique depuis le collège × Aime les défis × Parle l’anglais, le français, l’espagnol et le japonais × La crème de marron c’est la vie × Il ne dort jamais sans sa mini peluche pikachu × Pas mauvais en tir × Diplômé en informatique à 16 ans.
défauts
Niais × Obstiné × Arrogant en ce qui concerne son alter et ses compétences × Ancien chahuteur, des fois ça ressort × Dramatique, tu as volé sa pompotte ? Blasphème ! Tu cherche la guerre ! × Mal à l’aise au téléphone, rien ne vaut un face à face. Ou un skype ! × Recrue dans le métier × Manque de professionnalisme × Laisse parfois son nez traîner dans les sms des autres × Possède des contacts chez les vilains × Remet parfois les ordres en question × Pirate à ses heures perdues × Possède le mal de mer et le mal de l’air, il apprécie de garder un contact constant avec la terre ferme × Il ne fait pas son âge × On le prend parfois pour un ado × Peur du tigre en lui × Son alter l’a rendu accro à tout les types de technologie concernant l'image et le hack × Ressemble souvent à un idiot quand il bouge les doigts dans le vide pour changer l’écran qu’il visualise par son alter × Insomniaque ×  Le coiffeur ? Connait pas. × Les champignons c’est du poison × Est presque devenu un vilain × A fait parti de la mafia pendant un temps × A piraté le serveur de son lycée à plusieurs reprise × A piraté la NASA une fois quand il s'ennuyait, trop risqué, plus jamais !  

Mon personnage est représenté par

   
Code:
<span class="Rouge">►</span> BUNGOU STRAY DOGS _ Nakajima Atsushi _ Tobias Bradford
   

   

   


Dernière édition par Tobias Bradford le 16/07/16, 10:29 pm, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 04:35 pm
❝ Freedom !! ❞

   
I don't wanna become a nugget !
Je vois le monde autrement. Parmi les bâtiments, les gens, les ordinateurs et les téléphones. J'ai la capacité de voir les signaux qui les lient. Ces fréquences réseau, le wifi, je peux surfer sur internet sans aucun support. Il est là, autour de moi, je n'ai qu'à bouger des doigts et l'information s'ouvre à moi. Si j'en ai envie, je pourrais lire les messages envoyés d'un téléphone à l'autre. Je peux pirater les caméras de surveillances quand je m'ennuie. Lire votre vie privée dans vos outils informatiques. Mot de passe ? Pas de problème, j'ai développé des compétences de pirate informatique. Tout cela rien qu'avec la capacité de mon esprit.

Je suis un transducteur.


× × × × ×


Chapitre 1 - Saint-Agnès, l'orphelinat

Tobias a grandi à la campagne, dans un village totalement perdu au milieu des vaches et des champs nommé Snape. Loin de tout. Loin de la technologie. Surtout la technologie. Autant dire qu'il n'était pas à sa place dès le début, bien que personne ne pouvait le deviner en voyant ce bébé sur le pas de la porte de l'orphelinat Saint-Agnès. Le bébé était installé dans un petit panier en osier, bien couvert dans plusieurs couvertures où une enveloppe avait été soigneusement coincée. Calme n'étant pas dans le caractère du bambin, il réveilla le concierge de ses pleurs incessants. Grande gueule un jour, grande gueule toujours, vous le verrez bien. Et puis le concierge était habitué à ce type d'arrivée peu conventionnelle.

Dans l'enveloppe résidait un simple papier, ce ne fut même pas une lettre, bien qu'écrit avec une fine écriture appliquée. Ce dernier possédait qu'une simple date, la date de naissance du bambin très certainement. L'enfant était né un certain neuf janvier. Aucun nom de famille, ni prénom ne fut déclaré et le bébé ne pouvait pas grandir dans le monde sans nom. Son prénom fut choisit sur un coup de tête. Le dernier arrivant ayant hérité du A, ce fut au tour du B et c'est ainsi que Tobias devint un Bradford, un orphelin parmi tant d'autres dans un village isolé. Mais cela ne l'empêcha pas d'avoir une belle enfance. Saint-Agnès était un très bon établissement, tous les enfants étaient correctement pris en charge. L'un des employés était même qualifié sur l'apparition des alters et leur développement. Dans un environnement rempli d'enfants, une personne qualifiée était bien évidemment nécessaire pour éviter les accidents.

La maîtrise du pouvoir pouvait échapper à un enfant,  il pouvait arriver que les alters se mêlent aux bagarres et dans certains cas, l'enfant risquait de se faire mal seul. Ce fut le cas de Tobias. Son alter apparu durant les tâches au sein de l'orphelinat. Pendant que les grands enfants récoltaient dans les champs, les plus petits aidaient comme ils pouvaient, ou ils tenaient juste compagnie. Et puis ce qui faillit être un drame arriva, une cagette fut déposée près de Tobi et innocemment il voulu aider en la ramenant dans le local dédié. La cagette était très lourde, mais mordicus, l'orphelin s'obstina. Souffrances. Ses deux bras devinrent des pattes de tigres dans un bruit écœurant d'os et de chair qui change d'emplacement. L'enfant de quatre ans cria sa douleur en tombant en arrière, il perdit conscience. Deux jours d'infirmerie plus tard, Tobi se réveilla avec le spécialiste à ses côtés. On lui expliqua avec des mots simples sa capacité et l'enfant décida qu'il ne voulait plus jamais ressentir cette douleur.

Malheureusement, il fallut que l'incident se reproduise plusieurs fois avant qu'il arrive à maîtriser la mutation. Après cela sa vie redevint celle d'un orphelin comme les autres.  Quand il eut l'âge il put aider à travailler à la ferme de l'orphelinat, allant à l'école du village quand il fut temps. Les maths devinrent rapidement sa matière préférée, étonnant non ? Son temps se divisa entre l'école, les tâches et les devoirs. D'ailleurs c'est un professionnel pour faire pousser les carottes. Une fierté pour un garçon de sept ans, croyez-le.

Chapitre 2 - Ipswich, un talent dévoilé

Et puis un jour, l’évènement que tout orphelin espérait d’arriver lui arriva. Quand il eut huit ans, il fut adopté par un couple de vacanciers qui s’étaient installé dans le village pour la durée d’un mois. Sa joie de vivre, sa politesse, sa sympathie. Tout dans ce petit bonhomme toucha ce couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant. Bien sûr les procédures administratives ne se firent pas en un claquement de doigt et le couple passa beaucoup de temps avec Tobias avant de lancer les procédures. Mais au final, ce ne fut pas deux vacanciers qui repartirent mais une famille de trois. L’arc orphelinat s’acheva pour Tobias et la grande ville s’ouvrait à lui. Mais pas que, ayant pensé jusque là que son alter était le tigre, Ipswich lui offrit bien plus que des bâtiments et des routes. Des flux sortaient des bâtiments, des piétons et aussi des voitures. Tous possédaient des couleurs différentes, les flux des personnes étaient jaunes, tandis que les bâtiments dégageaient des flux bleus. Certains flux verts et rouges se démarquaient des autres. Ce fut bien plus tard qu’il comprit que jaune concernait le réseau téléphonique, le bleu venait du wifi, le vert du réseau satellite et le rouge venait des connexions cryptés.

La suite vous pouvez l'imaginer, Tobias s'installa dans sa nouvelle maison avec sa nouvelle famille. Il eut droit à sa propre chambre, eut son premier ordinateur qui serait également son premier partenaire du crime. Bref, une vie banale d'enfant a priori. Il fut inscrit à l'école locale, travailla correctement, montrant une grande facilitée en math qui se répercuta sur la physique au collège. Tobi éveilla petit à petit un talent en informatique, maîtrisant de mieux en mieux son alter et l'envie d'en savoir plus lui démangeait le bout des doigts. Il lui suffisait de bouger une phalange pour ouvrir les flux jaunes, verts et bleus, mais les rouges le narguaient. Ils étaient là, lui titillant les sens, se moquant presque de son incapacité à les lire et le déclic arriva. Dès sa seconde année de collège, l'argenté commença à apprendre le langage informatique. L'année suivante il réussit enfin à déverrouiller les plus petits des cryptages, gagnant des compétences à un bon rythme. Dernière année de collège, il inventait déjà son propre cryptage bas de gamme. Sans jamais négliger son travail scolaire, tous les soirs Tobias s'occupait rapidement de ses devoirs et passait le reste de ses soirées avec ses parents en famille. C'est ses nuits qui souffraient de sa soif de connaissances informatiques, au début il y consacrait une heure, puis deux et finit le collège avec trois à cinq heures de sommeil hebdomadaire.

Le natif de Snape alla dans un lycée spécialisé dans l'informatique l'année suivante. Ayant appris une bonne partie de l'enseignement par ses propres moyens, il fut diplômé en deux ans au lieu de trois. Presque une partie de plaisir, il avait toujours un temps d'avance. En seconde, il étudiait le programme de première et en première il s'occupa du programme de terminale. La facilité déconcertante qu'il avait dans la matière lui permit de prendre la tête du club d'informatique et de se faire un nom malgré lui dans le domaine. Durant sa terminale, un gang vint le soudoyer pour s'octroyer ses compétences dans un but criminel. Confiant, il refusa l'offre sans peur de représailles. Bien qu'il l'ait enterré au fond de lui, il possédait largement des compétences de défense. Il put aussi entrer dans le club de musique par intérêt bien qu'il n'ait jamais touché un instrument de sa vie avant ça. Tobias se retrouva batteur de l'orchestre pendant ses deux ans, ce fut génial, une expérience qui lui avait beaucoup plu et en garda un tic à battre le rythme avec ses doigts partout où il s'arrêtait plus d'une minute. Sur une table, sur le mur ou même sur sa jambe. Hop, un petit rythme pour patienter.

Chapitre 3 - Vengeance par extension

À seize ans, il passa le concours pour l'examen d'informaticien et remporta le diplôme haut la main, Tobias aimait ce sentiment de réussite, frôlant presque l'arrogance. Au retour de la remise des diplômes tout s'écroula dans la vie de l'orphelin. Comment injuste la vie pouvait être parfois. Son père était au volant, sa mère cherchant sa chaîne préférée sur la radio et lui était à l'arrière, discutant joyeusement avec eux. Ce fut également lui qui vit en premier le camion qui roulait de leur côté de la route face à eux. La suite, il ne s'en souvenait pas. Seulement de s'être réveillé dans un hôpital avec les services sociaux à sa porte. Oh non. Non ! Tobias n'eut pas besoin qu'on lui explique la situation, il avait assez de jugeote pour comprendre. Ils étaient morts. Et cette grosse baleine adepte de la bière à la porte devait certainement être celui qui conduisait le camion. L'adolescent vit rouge, serrant les poings il tourna son regard vers le plafond. Quelqu'un tenta de l'approcher d'une voix apaisante, mais cela l'énerva bien plus qu'autre chose et il explosa. « Dégagez ! Vous tous ! Dégagez ! » Ce qu'ils firent, heureusement. Et là ce fut la réalisation, la vraie. Ils étaient morts. Tobias sentit ses yeux s'humidifier avant de tomber dans un torrent de larmes. Morts. Morts.

N'ayant subi que des blessures mineures, le jeune diplômé fut vite libéré et récupéré par les services sociaux dans le but de le retourner à Saint-Agnès l'orphelinat en voiture. Jamais. Mais les plans de l'adolescent étaient tout autres. Pensaient-ils vraiment qu'il allait revenir bien sagement ? Jamais ! Tobias voulait détruire la vie de celui qui avait détruit la sienne, pas physiquement, il n'était pas idiot. Mais il pouvait lui détruire sa vie autrement, on disait informaticien pour les gentils et hacker pour les vilains. Et là, Tobias ne se sentait plus apte à suivre les règles. Il allait créer ses règles. Avant de se lancer sur la route de Snape, l'adolescent pu passer à sa maison. Son ancienne maison. Les deux adultes le laissèrent entrer seul et attendirent devant la maison. Il enfila un pull à capuche, récupéra son sac à dos et y glissa son ordinateur, des vêtements, le strict nécessaire d'hygiène, une petite serviette, une bouteille d'eau et un paquet de gâteau. Il se permit de récupérer les économies du coffre sécurisé de la maison, ses parents n'en aurait plus l'utilité de là où ils étaient. Morts.

Sa fugue fut simple et propre. Évidemment avec des adultes aussi stupides. Pendant qu'ils attendaient devant la maison, il sortit tranquillement par l'arrière. Voyons, ce ne fut pas comme s'il avait habité ici et connaissait tous les moyens de sortir n'est-ce pas. Une fois loin, il avait immédiatement contacté le gang qui l'avait approché au lycée. À cette époque il avait refusé, mais le temps avait changé, le contexte et les scrupules disparaissaient. Tobias comprendrait l'étendue de son erreur trop tard, ou presque. Le gang le recruta très facilement, le choc émotionnel récent faisait de lui une cible facile à modeler. Là commença la période noire de sa vie. L'orphelin s'occupa du camionneur en premier. Il lui fit perdre son emploi, le fit crouler sous les dettes, chamboula son dossier administratif. Le tout en nettoyant impeccablement toute trace de son passage. La haine avait frappé. Sa vengeance était accomplie. Mais sa douleur était toujours là et il ne ressentit aucune fierté à ses actes. Honte.

Chapitre 4 - Seul contre tous

Heureusement en tant que hacker, Tobias n'avait pas une grande responsabilité à prendre dans les méfaits du gang. Il cherchait parfois des profils de riches à cambrioler, s'occupait de la surveillance des caméras. Il cryptait aussi des fichiers ou des messages. Bref, rien de bien vilain, il ne touchait pas au trafic de la drogue. Et ce ne fut certainement pas de sa faute si la police avait failli les débusquer à plusieurs reprises. Là commença les voyages de fuite. Ils quittèrent l'Angleterre pour aller en France, puis en Espagne, là ils prirent un avion pour les États-Unis et finirent leur périple à Tokyo. Du haut de ses 18 ans, c'est l'orphelin qui s'occupa de faire disparaître leurs traces. Entre Ipswich et Tokyo s'écoula vingt mois. C'est là que le hacker compris qu'un gang, ce n'était rien face à la mafia. Oh non, petits joueurs. Ils furent recrutés par un plus gros groupe et qui dit grand groupe de vilains dit aussi plus gros méfaits. La mafia préparait un coup d'état à grande échelle qui ferait beaucoup de victimes. Ils voulaient faire sauter Tokyo ces fous ! C'est là que Tobi réalisa qu'il n'avait aucunement sa place ici, le meurtre n'était pas dans ses cordes.

Immédiatement, il se mit à comploter dans son coin pour faire capoter le plan avec son ordinateur. Il n'y avait qu'une chose à faire, il ne pouvait qu'alerter la police sans que la mafia ne le débusque. Le coup d'état se ferait dans trois mois et il devait faire un double jeu. La tension lui montait très rapidement entre faire le travail de la mafia, crypter des messages pour la police tout en surveillant ses arrières et il n'avait que dix-huit ans. Ses nuits furent bien courtes durant ces trois mois de stress total, mais l'insomnie était devenu le compagnon de ses nuits. Tobias pirata le serveur de la police de Tokyo et se procura le mail de ce qui semblait être quelqu'un d'important. Peu importe son nom, seul son rang comptait. Il envoya tous ses messages cryptés à cette personne. Ils devaient bien avoir des hackers dans leurs rangs pour le déchiffrer. Il leur fournit tout ce qu'il pouvait, l'emplacement des planques, leur objectif, le plan des lieux et autant de profils qu'il avait pu récupérer. Tout cela au compte goutte, une information par message. Le premier fut signé HackTiger.

Chapitre 5 - La fin d'un act, le début d'un autre

Tous les messages furent à sens unique jusqu'au jour où il reçut une réponse. Aujourd'hui. Une semaine avant le grand jour. Jour qui n'arriverait pas si la police avait correctement préparé son coup et dans l'intérêt de tout le monde, il valait mieux que ce soit le cas. Tobias récupéra son ordinateur et alla se planquer dans ce qui leur servait de dortoir improvisé, c'était un petit lot de chambres et la zone la moins risquée pour lui, vu personne n'était là. Il ne restait plus qu'à patienter et éviter de stresser. Trente minutes. C'est le temps qu'il fallut à la police pour sécuriser la zone. Il y eut beaucoup de bruits, des tremblements, des explosions et des hurlements. Tobias resta bien sagement dans son box, recroquevillé dans un coin. Après un long moment d'attente, les policiers vinrent jusqu'à lui. La porte fut défoncée et il se retrouva avec trois armes pointées sur lui. Lentement, il posa son ordinateur au sol et leva les mains silencieusement. Il ne dit qu'un mot, un seul. HackTiger. Espérant que son correspondant était dans le lot. Oh oui il l'espérait, cette personne était sans doute la seule à pouvoir lui offrir une échappatoire à la prison. Il n'avait commit aucun méfait grave, juste du repérage pour le gang, effacer leurs traces, mais cela personne ne pouvait le prouver. Seule la fuite d'informations à la police pouvait prouver sa bonne foi.

Et là, il étouffa un sanglot de joie en voyant la reconnaissance sur un visage. Le visage. Tobias désigna son ordinateur d'un coup de menton. C'est moi. Deux armes sur les trois se baissèrent suite à un ordre et quelqu'un vint récupérer l'ordinateur. Mais Tobias n'avait d'yeux que pour ce visage qui avait l'unité en charge. Aidez-moi. C'était très certainement son correspondant et il se retrouva surprit en constatant qu'il ne dépassait pas la trentaine. Mais il devait pouvoir plaider en sa faveur, Tobi l'espérait de tout cœur. Pas la prison. S'il vous plaît. Il les laissa lui mettre une paire de menottes sans résister. Il fallait faire preuve de bonne foi, se laisser faire, répondre à toute les questions. Tout pour lui espérer une fin heureuse à tout ça. Il était trop jeune.

Contrairement aux autres participants du complot qui avait participé activement au coup d'état. Tobias eut droit au bénéfice du doute, vu son rôle minime et put bénéficier d'un procès équitable. Bien qu'il n'en sache rien, son correspondant s'était chargé de rassembler autant d'éléments possibles en faveur de sa liberté. Les informations qu'il avait pu cryptées et son ordinateur vide de toute implication trop vile penchèrent en sa faveur également. Après beaucoup, non, énormément de stresse et de temps. Tobi avait atteint ses dix-neuf ans et la liberté conditionnelle s'offrait à lui. Il était libre ! Sous surveillance. Mais libre ! En parlant de surveillance, il s'agissait.. Eh bien, de son correspondant. Comment s'appelait-il déjà ..? Takeda. Takeda Kioshi. Takeda, l'ange gardien. Tobias allait vite déchanter, mais plus tard. Il était libre..

Le fait que Tobias soit de nationalité britannique et que la majorité soit fixée à dix-huit ans là-bas l'épargna de se retrouver dans les services sociaux japonais, mais cela ne l'excluait pas de surveillance. Ce fut l'une des missions de Takeda-san, bien que la mission principale fût de l'empêcher de replonger vers le côté sombre. Aucun soucis ! Pas moyens ! Jamais. Non, avoir autant galéré pour s'en sortir, pour au final replonger ? Carrément pas non. Ce que Tobias n'avait pas vu venir, c'est le côté assez.. Spécial de Takeda-san. Ce type était frappé du ciboulot, c'est tout, ya pas moyen que ce soit autre chose. Takeda-san avait une façon assez personnelle de le surveiller. Parfois il s'invitait dans son studio tout neuf pour parler, parfois il disparaissait et puis d'un coup il réapparaissait et l'invitait au café du coin. Sous surveillance ? Oui. Tout à fait. Le schéma dura plusieurs mois, le temps qu'ils s'habituent l'un à l'autre sans doute. Bien qu'il le trouvait étrange, Tobias se retrouva à apprécier le personnage.

Chapitre 6 - Policier par nature

Un jour, une lubie percuta Takeda en plein crâne. La veille il s'était invité chez lui pour manger un bout. Puisque la surveillance engageait qu'ils vivent dans le même bâtiment et par chance, même étage. En fait, il habitait dans l'appartement d'en face. Merveilleux non ? Bref, la lubie de Takeda. Ils s'étaient retrouvés dans un café, le policier s'était assit face à lui et de son air excentrique il lui avait lâché sa bombe. « J'ai besoin d'un hacker dans mon unité. » Tobias avait cligné des yeux une fois. Deux fois. Là, ça sentait le roussit. Il s'était levé doucement avant de faire une tentative de "fuite". Deux mains l'avaient attrapé par les épaules et il s'était retrouvé assis à nouveau face à Takeda. Tobi le regarda longuement d'un air gelé, le regard traversant Takeda. Il était fou. « Sérieusement ? » Il n'avait pas quitté la mafia pour aller dans le camp adverse. « Tu aurais pu rester passif avec la mafia, mais tu ne l'as pas fait. » Il lui sortit sa phrase avec son air mi excentrique, mi mystérieux. Uh ? Il ne voulait pas avoir ces morts sur la conscience surtout ! Bon, Tobi avait aussi eu la protection de la ville dans le fond de son esprit, mais de là à avoir la qualité pour être flic ! « Ya erreur, j'suis pas la personne qui te faut. » Yep, ils se tutoient les guss, presque ils ont élevé les cochons ensemble. Tobi se lève, les deux mains le repousse à nouveau sur la banquette. C'est qu'il était buté le flic ! « J'ai besoin de toi en hacker. Toi et ton alter. » Oui, parce que Tobias avait raconté toute sa vie aux flics, jusqu'à son double alter du tigre. « Non. » « T'as besoin d'argent. » « J'me débrouille, j'ai postulé pour quelques boulots. » « Viens dans mon unité. » « Non. » « Je connais ton père. » « Non.. Hein ? » « Deviens flic. » C'est ce qu'on peut qualifier de dialogue de sourd.

Tobias n'avait pas pu tirer un mot sur son père du flic. Et cet idiot l'avait complètement perturbé. Pas une fois dans sa vie Tobias ne s'était posé de question sur ses origines. Maintenant il n'avait plus que ça en tête. Matin. Midi. Soir. D'où je viens ..? Il se rappela d'un cours de français au lycée qui parlait du besoin de connaître ses racines, mais le hacker ne s'était pas le moindrement senti visé. Ce qui avait totalement changé à présent. Parents. Cette pensée qui semblait si naturelle pour certain et si étrange pour d'autres. Comme lui. Toute son expérience de la famille s'était soldée d'échecs. Abandonné la première fois, brutalement séparé la seconde. C'est clair qu'il n'avait pas le meilleur curriculum vitae en poche. L'orphelin passa quatorze jours à chercher une piste de son père. Ou de sa mère ..? Mais parfois, peut importe son talent, le hacker pouvait tomber sur une impasse. Une grande frustration toucha Tobias. C'est lors du quinzième jour qu'il comprit qu'au final, une seule solution s'offrait à lui. La plus logique.

Ce fut un schéma classique. Une vieille dame qui se fait voler son sac. Un idiot qui cour après le voleur. Avec Tobias dans le rôle de l'idiot. Il le perd physiquement de vue une fois, mais le garde en vu par son alter en surveillant les caméras. Une petite course poursuite d'une dizaine de minutes se lança. Tobias piégea le voleur en le contournant, sachant sa position grâce aux caméras et bim, un coup de poing qui vole et un sac de sauvé. La suite, on s'en fout. Ce qu'il faut noter, c'est la prise de conscience soudaine du hacker. Il avait de vraies prédispositions pour être flic. Malgré lui, bien sûr. Le boulot payait bien. Mais il travaillerait avec Takeda.. Bon point ? Après tout, c'était Takeda. Il s'était habitué au personnage.

Au final, Takeda avait déjà postulé pour lui dès que Tobias avait eu vingt ans, le bougre. Avec recommandation et tout ! Il devrait passer l'examen d'entrée avant évidemment. Ses antécédents firent tampon, évidemment. Mais au final, il se retrouvait agent analyste dans l'unité de Takeda. L'unité la plus étrange ? Certainement, mais leur efficacité n'était plus à prouver. D'autant plus depuis l'arrivée du hacker qui fit grimper le pourcentage de réussite des courses-poursuites. Ses compétences de pisteur et de hacker lui permirent de trouver rapidement une place qui lui convient. En bureau, sur le terrain. Aucune limite à son efficacité. Au milieu de ça, il se permit de fouiller un peu dans le serveur. Personne ne le saurait de toute façon, il savait effacer ses traces. Là, et là, c'est la réalisation. Le grand, le chef, celui qui était encore plus haut que Takeda, l'un de ceux qui avaient les plus grandes prouesses dans la police. Cet homme était son père.

   

   


Dernière édition par Tobias Bradford le 16/07/16, 10:20 pm, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 04:43 pm
Welcome in here

Très bon choix d'avart *O*
Bon courage pour cette fiche !
Hâte de voir ce que tu vas nous faire de ce policier **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 05:32 pm
Merci ! Et à vrai dire c'est un DC l'ami ! Maintenant devine de qui
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 06:10 pm
ATSUSHIIIIIII ♡
REWELCOME *^*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 07:20 pm
ISEUUUUUT. Merci ! '^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 08:17 pm
Atsuhiiiiii ♥
Je trouve ton va trop cuuuute
Et je sais pas pourquoi, j'adoooore l'idée du pouvoir =3
Bon couuurage ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  11/07/16, 09:42 pm
Tout le monde connait mon ava, mais moi j'ai toujours pas retenu son nom xD
Merci Nana ! Mon pouvoir et le gif viennent de la série Alpha si ça peut intéresser, j'trouvais ça sympa de sortir de ces alters de gros bourrins ! Et vu qu'il fallait des flics, c'tout benef !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Todoroki Shouto
FONDATRICE CHIANTE & RALEUSE
Âgé(e) de : 15 ans , je suis actuellement : Etudiant à Yuuei, en première année en section héroïque. Mon pouvoir consiste : à créer et manipuler de la glace et du feu. , en ce qui concerne mon orientation : je ne m'interroge pas là-dessus. PLUS ULTRA !!! : je deviendrais le meilleur et ce, uniquement avec le pouvoir de ma mère. MAXI PICTURE :

J'ai commencé l'aventure le : 30/05/2009 tout en postant : 57 messages. Pour les crédits, je remercie : Shirley et google. Sur internet on me nomme : Didi Farl ou Shirley
Game Play
Niveau: 16
XP:
0/1600  (0/1600)

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  13/07/16, 09:52 am
Bienvenue sur le forum !

OMG un policier, j'adore excellent choix mon ami ^^ Et ce choix d'avatar, franchement il claque je l'adore ce personnage !!! Hâte de lire la suite x)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  17/07/16, 02:07 pm

❝ Maxi adoption !! ❞


Supers Conseils !!
❧ Tu m'as foutu un sale cas de conscience tu sais ? XD M'enfin, superbe fiche, je l'ai mangé d'un seul coup, je pensais pas ça possible owo. Réellement j'adore ton personnage, j'adore son histoire et j'adore ses alter. Donc Deku, tu as fais un superbe DC ! (Pense à valider ce petit :P) Enfin, mon ami... tu es validé ! Tu vas enfin savoir ce que c'est qu'une belle couleur et surtout, tu vas pouvoir rp. Ah la la, quel bonheur !

Nous te proposons aussi de te rendre dans la section super carnet d'adresse ! afin de te faire de nouvelles relations qui te permettront de mieux t'intégrer. D'ailleurs, si jamais tu ne sais pas avec qui rp, n'hésites pas à poster une demande de rp. Une réponse arrivera bien vite.

Avec le temps tu te feras des points, mais tu pourrais avoir diverses requêtes pour les dépenser. Pour le tout, vient nous voir ici. En cas de questions, tu peux toujours poster dans le coin des questions ou contacter un membre du staff.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford  
Revenir en haut Aller en bas
 
Everything has its beauty but not everyone see it | Tobias Bradford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 1 - American Beauty
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» Jae Shin × ❝Beauty is a whore, I like money better.❞
» The beauty in an ass beating • PV
» ♫♪♫ A kit for my beauty please♪♫♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia :: Créer ton super !! :: Votre maxi personnages ! :: Fiches Validées-
Sauter vers: